Minéraux et oligo-éléments composent tous les tissus et organes du corps humain
Vitamines, mineraux, oligo-éléments et assimilés
Minéraux et oligo-éléments
Iode (I)
Sel marin non raffiné ou sel de cuisine iodé, algues, produits de la mer (poissons, crustacés, coquillages), cresson, haricot vert, oignon, navet, poireau, radis, ananas, groseille...
La prise de minéraux demande un diagnostic et un suivi médical
L’iode est un oligo-élément indispensable à la fabrication des hormones thyroïdiennes. Ces hormones sont extrêmement importantes, au stade du foetus (formation du système nerveux), lors de la puberté et d’une manière générale tout au long de notre vie.

Lorsque l'alimentation apporte trop peu d'iode, la thyroïde grossit et un goitre se forme.
L'iode est un oligo-élément essentiel qui entre dans la composition des hormones (thyroxine et particulier) produites par la glande thyroïde. Cette glande influence la vitesse des fonctions métaboliques dans tous les organes. L'iode accroît les facultés mentales, il intervient dans la composition de la glande thyroïde et la formation des hormones thyroïdiennes ; celles-ci contrôlent de nombreuses fonctions de l'organisme, notamment le métabolisme des graisses et la production d'énergie. Il fortifie les cheveux, les ongles, la peau et les dents.

Il faut éviter de prendre des additifs chimiques à base d'iode sous le prétexte de prévenir le goître, sauf avis médical, car on risque l'iodisme et l'irritation du tube digestif.

Si l'iode est nécessaire à la santé, il ne faut pas en absorber de trop grosses quantité. Méfiez-vous, par exemple, de tous les régimes amaigrissants qui contiennent de l 'iode.

Une alimentation normale suffit à couvrir les besoins de notre organisme en iode. Toutefois les personnes qui habitent dans des régions éloignées de la mer (la Suisse, par exemple) sont susceptibles de manquer d'iode.
Le crétinisme et le goître sont deux séquences possibles de cette carence.

Le manque d'iode peut entraîner de la fatigue générale, de la constipation, des coups de pompe inexpliqués, tous ces troubles étant provoqués par un déficit en hormones thyroïdiennes responsables d'une grande partie du métabolisme.

Les sources en iode
Fruits de mer.
Huile de foie de morue, huile de saumon, oignon, laitance de poisson, sel iodé.

Symptômes de carence en iode
La carence en iode aboutit à une hypothyroïdie (fatigue, déprime, trous de mémoire, prise de poids…).
A l’inverse, on peut constater des cas d’hyperthyroïdie parfois liés à la consommation en excès d’iode.
Irritabilité
Amaigrissement
Insomnie…
Hypothyroïdie (goître).
Hypertension, Rhumatismes,
Affections pulmonaires.
Troubles psychiques.
Excès du cholestérol, obésité,
Frilosité, mauvaise circulation

Les besoins sont évalués à 0.2 mg/j


Usages thérapeutiques de l'iode
Intervient dans le fonctionnement de la thyroïde (utilisé à la synthèse de l'hormone thyroïdienne).
Fait partie de la thyroxine qui contrôle l'équilibre du métabolisme.
Hypotenseur
Antitoxique
Dépuratif.
Accroit les facultés mentales.
Protecteur vasculaire (brûle les excès de graisses).
Energétique.

L'Iode

Vitamine et minéraux dans l'alimentation et la nutrition - Source de vitamine naturelle, carence et santé
Vitamines, mineraux et assimilés © www.vitamines-mineraux.com
Vitamines, mineraux, oligo-éléments et assimilés